PLFSS 2014 : des controverses à prévoir

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2014 a été présenté le 26 septembre avec l’objectif de 2,9 milliards d’euros.

Tout d’abord, l’objectif national des dépenses d'assurance-maladie (ONDAM) n’augmentera que de 2,4 % (contre 2,7 % en 2013). La ville aura droit à +2,4 % contre 2,3 % pour l’hôpital.

Parmi les mesures d’économies, le gouvernement reprend les baisses de prix sur les médicaments princeps et génériques, avec notamment l’expérimentation de la vente de médicament à l’unité, en commençant par certains antibiotiques dans certaines régions. Les pharmaciens s’insurgent et les économistes préviennent déjà que les économies seront symboliques.

Le PLFSS prévoit le développement des forfaits pour les équipes de soins primaires. Ces forfaits sont déjà utilisés par une centaine de maisons de santé et 150 nouvelles équipes devraient pouvoir en bénéficier. Cela devrait se généraliser à tous les projets de travail en collaboration entre professionnels de soins primaires.

Le financement d’actes de télémédecine est enfin prévu, mais cela reste encore expérimental.

D’après les premières réactions, les débats menacent d’être très animés lors de l’examen des articles en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale les 15 et 16 octobre.

Les autres ne sont guère encourageantes non plus , qu’il s’agisse du SML  (« une fois de plus, les professionnels de santé libéraux sont pris pour la cinquième roue du carrosse ») ou de la Mutualité française (« un empilement de mesures pensées dans l’urgence, sans concertation avec les principaux acteurs »)…

Les Cahiers d'Ophtalmologie n°173 - octobre 2013

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous