Œdème maculaire lié aux occlusions veineuses : un suivi nécessaire à 5 ans

En 2017, une équipe de chercheurs américains avaient montré dans un essai clinique que le bevacizumab et l’aflibercept injectés mensuellement présentaient la même efficacité dans le traitement de l’œdème maculaire dû à une occlusion veineuse rétinienne (CRVO) ou hémirétinienne (HRVO) : la vision des participants de l’étude bénéficiait, quel que soit le traitement reçu, d’une amélioration moyenne de trois lignes lors du contrôle de l’acuité visuelle à 1 an.

Aujourd’hui, l’équipe publie les résultats observés à cinq ans. Après la première année, le rythme des injections a été déterminé par l’ophtalmologiste ainsi que le choix de la molécule. La majorité des patient (66%) ont poursuivi un traitement au cours des 4 années de suivi. La plupart des patients ont vu diminuer leur rythme d’injections et certains sont passés du bevacizumab à l’aflibercept ou inversement. Une légère baisse de l’acuité visuelle a été observée par rapport aux résultats obtenus après un an mais le traitement apporte toujours des bénéfices par rapport à la situation de départ. « Avant cette étude, l’occlusion veineuse rétinienne était largement considérée comme une maladie aigue, explique Ingrid Scott, l’une des auteurs de l’étude, dans un communiqué. Ces recherches montrent que la RVO est une maladie chronique. Elles soulignent l’importance d’un suivi de la maladie et d’un traitement individualisé pour obtenir la meilleure vision possible. »

Scott IU et al. Month 60 Outcomes After Treatment Initiation With Anti–Vascular Endothelial Growth Factor Therapy for Macular Edema Due to Central Retinal or Hemiretinal Vein Occlusion. Am J Ophthalmol. 2022;240:330-41.

N. Le Jannic