Obligation d’ordonnance pour les lentilles

 

Après le maintien de la prescription obligatoire à tout âge pour la délivrance des verres correcteurs dans le cadre du projet de loi Macron, le décret prévu dans cette même loi Hamon sur la délivrance à un primo-porteur des lentilles de contact a été publié.

Leur délivrance est dorénavant subordonnée à la présentation d’une ordonnance médicale datant d’un an au plus comportant la correction et les caractéristiques essentielles de ces produits, dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé de la santé (marque de la lentille, géométrie, rayon, diamètre, type de port...).

Cette décision répond partiellement aux préoccupations du Syndicat des fabricants et fournisseurs d’optique de contact (Syffoc) qui s'inquiétait que les lentilles soient traitées différemment des verres bien qu’elles soient des dispositifs médicaux de classe IIa.

Les lentilles de couleur classées comme dispositifs médicaux en Europe ?

Le Conseil européen s’est déclaré favorable à l'encadrement de la vente des lentilles de couleur non correctrices. Cette mesure devrait être soumise à l’approbation du Parlement européen. La commercialisation des lentilles plano-cosmétiques pourrait être alors réservée aux seuls opticiens.

Mais quand leur délivrance sera-t-elle soumise à une ordonnance, comme c’est le cas au Canada depuis 2013, mesure demandée notamment par l’Ecslo (European Contact Lens Society of Ophthalmologists) depuis plusieurs années ?

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous