Moins de soins, plus de publications

Sur le site sfo-online, un article reprend deux publications parues ces derniers mois et dresse le constat suivant : avec la crise du Covid-19, les soins ophtalmologiques ont été drastiquement réduits tandis que le nombre de publications a lui augmenté par rapport à la même époque l’année dernière. Pendant la première vague printanière du virus, la chirurgie de La cataracte a ainsi été complètement arrêtée en Pologne, en France, en Irlande, en Turquie, au Portugal et en Espagne, et ne s’est maintenue que très faiblement en Russie, en Italie et en Finlande.

La réduction d’activité pour la chirurgie du glaucome, la chirurgie vitro-rétinienne, les injections intra-vitréennes ou encore les greffes de cornée est également massive dans l’ensemble des centres hospitaliers européens étudiés. Cette baisse d’activité semble avoir eu un corollaire : les ophtalmologistes ont eu plus de temps pour publier. Le volume des publications a ainsi augmenté de 17,3% entre janvier à août 2020 et la même période sur 2019 alors que le rythme annuel de croissance du volume des publications, constaté sur les années 2016 à 2019, était en moyenne de 5,3%. « Espérons que la deuxième période de confinement permettra une meilleure prise en charge des patients les plus sévères, sans devoir observer cette fois-ci une véritable rupture de soin, tout en maintenant l’appétence des ophtalmologistes à faire partager leurs découvertes au travers d’une activité publicatoire intense ! », conclut l’article de la SFO.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous