L’infarctus de la rétine, précurseur de l’AVC

Une personne sur 100 ayant fait une thrombose artérielle de la rétine fera un accident vasculaire cérébral dans les 90 jours suivants. C’est ce que révèle une étude américaine, qui a porté sur 5 688 personnes ayant consulté un ophtalmologue pour infarctus de la rétine.

Or moins d’un tiers de ces patients avaient réalisé les tests nécessaires pour évaluer leur risque cardiovasculaire. Le Figaro rapporte que le Dr Alexander Merkler, neurologue à New York et principal auteur de l’étude, présentée fin janvier lors de l’International Stroke Conference à Los Angeles, a insisté : « Nous devons mieux évaluer les patients atteints d’un infarctus de la rétine. Leur suivi doit être identique à celui réalisé après un infarctus cérébral ». L’étude rappelle que l’infarctus de la rétine est un marqueur du mauvais état général des artères, qui peut donc alerter sur les risques d’AVC mais également d’infarctus du myocarde.

©singto2

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous