Lettre ouverte du Snof à Benoît Hamon

Lors d’une récente visite dans une grande enseigne d’optique, le Ministre de la Consommation Benoît Hamon aurait défendu les articles du projet de loi relatif à la consommation, comme l'allongement de la durée de validité des ordonnances de 3 à 5 ans, en argumentant qu’ils étaient dans « l’intérêt des patients ».

Le Dr Jean-Bernard Rottier, Président du Snof, lui a présenté dans une lettre envoyée ce jour une autre vision de l’intérêt des patients : être dépisté à temps des affections graves.

Voir la lettre du Dr Rottier en pièce jointe

Jean-Bernard Rottier résume ainsi sa position : « faire passer la durée de validité des ordonnances de 3 à 5 ans aboutirait concrètement à supprimer le dépistage des maladies oculaires. A l’heure où la Cour des comptes juge plus que sévèrement les dérives et l’opacité du secteur de l’optique, le projet de loi sur la consommation devrait plutôt s’attacher à améliorer la concurrence et la transparence sur les prix des lunettes. »
Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous