Les soignants ne se soignent pas

C’est une vaste enquête, menée sur plus de 6 000 soignants (généralistes, spécialistes, infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, dentistes, pharmaciens…) qui se résume en un diction populaire : « les cordonniers sont les plus mal chaussés ». Et même, de plus en plus mal. Le « Carnet de Santé » publié par Odoxa-MNH, pour Le Figaro, Franceinfo et le Quotidien du Médecin, révèle en effet que « 38% des personnels hospitaliers ont été malades au cours des deux derniers mois… c’est presque deux fois plus que la population générale et c’est 6 points de plus que l’année dernière à la même époque ».

Pour expliquer ce phénomène inquiétant, le rapport du professeur Didier Truchot, qui accompagne le sondage, fait état de plusieurs constats. Il note tout d’abord que les professionnels de santé sont de mauvais élèves en termes de prévention : 2 soignants sur 5 (18%) et surtout 6 médecins sur 10 (55% des généralistes et 61% des spécialistes) n’ont ainsi pas de médecin référent et 53% des soignants – et plus de 6 infirmiers et aides-soignants sur 10 – ne se font par exemple jamais vacciner contre la grippe. Les soignants sont par ailleurs nombreux à avoir des comportements à risque : 1 médecin sur 10 (11% des spécialistes et 8% des généralistes) consomme de l’alcool quotidiennement et 3 sur 10 en consomment plusieurs fois par semaine ; plus d’un soignant sur dix (12%) fume quotidiennement et près d’un sur quatre (22%) fume occasionnellement et plus d’un tiers des soignants (35%) n’a aucune activité physique régulière ! Enfin, le surmenage guette les professionnels de santé : près de 6 professionnels de santé sur 10 travaillent le week-end (15% presque toujours et 44% régulièrement) et près d’un quart des professionnels de santé (23%) a des troubles du sommeil quotidiens et tandis que la moitié en souffre au moins une fois par semaine (51%). « Bref, il est urgent de s’inquiéter de la santé de nos professionnels de santé et même […] de ne pas hésiter à adresser une impérieuse injonction à nos concitoyens : « patients, prenez soin de vos soignants ! », conclut le Carnet de Santé.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous