Les essais cliniques en baisse en France

Tous les deux ans, le Leem, l’organisation professionnelle des entreprises du médicament, publie un état des lieux de la recherche menée par les entreprises du médicament sur le sol français pour suivre et évaluer la position de la France au sein de la compétition mondiale. Or dans la dernière édition de cette enquête, publiée fin 2018, les résultats ne sont pas bons : le nombre d’essais cliniques initiés sur le sol français a diminué en moyenne de 13% par an entre 2015 et 2017.

La France est aujourd’hui le quatrième pays européen en matière d’attractivité pour la recherche clinique : elle concentre 12% des nouveaux essais cliniques dans le monde, derrière l’Allemagne (17%), le Royaume-Uni (16%) et l’Espagne (14%). Le Leem souligne notamment les délais médians de mise en place de tels essais sur le territoire : 133 jours pour obtenir l’autorisation et contractualiser avec le centre coordonnateur ; 7 mois entre la première demande d’autorisation et l’inclusion du premier patient. À court terme, la réduction de ces délais fait donc partie des préconisations de l’organisation professionnelle pour améliorer l’attractivité française.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous