Les Cecom ont 10 ans

À l’occasion de leur dixième anniversaire, les Cecom (centres d’orientation pour les personnes malvoyantes) rappellent leur objectif : aider gratuitement les personnes malvoyantes à maintenir leur autonomie dans leur vie quotidienne.

Dans les trois centres français (Paris, Lille et Besançon), ouverts à l’initiative de la Fondation d’entreprise Optic 2ooo-Lissac-Audio 2000, les personnes malvoyantes rencontrent un orthoptiste puis un opticien pour établir un « projet de vue » personnalisé et essayer des équipements basse-vision adaptés. Des informations sur les aides de financement des solutions visuelles proposées sont délivrées et un parcours de soin est également recommandé (ergothérapeute ou psychomotricien, instructeur de locomotion, opticien, orthoptiste ou psychologue mais aussi des structures médicosociales voire des associations dédiées), en complément du suivi indispensable de l’ophtalmologiste. Une synthèse écrite commentée est remise aux personnes malvoyantes et transmise aux ophtalmologistes. Les centres, qui ont accueilli 4 095 personnes en 10 ans, jouent également un rôle de pédagogie auprès de l’entourage pour expliquer et comprendre l’impact de la malvoyance dans le quotidien des personnes qui en souffrent.