Le visage de la médecine en 2018

Comme tous les ans, le Conseil national de l’ordre des médecins a publié son atlas de la démographie médicale. Il en ressort tout d’abord que l’augmentation du nombre de médecins se poursuit : au 1er janvier 2018, ils étaient 296 755, soit 5 781 de plus qu’en 2017 (+2%) et 35 377 de plus qu’en 2010 (+12%). Mais le nombre d’inscrits ne reflète pas l’évolution de l’activité régulière : la part de celle-ci représente 66,7% des inscrits au tableau de l’Ordre tandis qu’elle en représentait 78% en 2007.

Entre 2017 et 2018, la part de l’activité régulière a diminué de 1,3 point passant ainsi de 68% à 66,7%, au profit des retraités actifs. L’Ordre indique cependant que « le point bas de la courbe [de l’activité régulière] est proche, la remontée progressive du numerus clausus depuis plus de vingt ans produisant ses effets. » La part des femmes continue par ailleurs à croître et elles représentent aujourd’hui 47% des médecins en activité régulière. Le nombre de spécialistes chirurgicaux (dont ophtalmologistes) augmente lui aussi : il est passé de 22 777 médecins en activité régulière à 24 632 médecins entre 2010 et 2018 soit une augmentation de 8% en 8 ans et devrait atteindre 26 128 en 2025. Le nombre de généraliste suit en revanche la courbe inverse et a diminué de 7% en huit ans pour atteindre 87 801 praticiens en 2018. à noter enfin que concernant les modes d’exercice, l’ophtalmologie est la deuxième spécialité (après la stomatologie) qui s’exerce le plus en libéral : 62% des ophtalmologistes ; 17% sont salariés et 21% ont des revenus mixtes.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous