Le rôle de l’aquaporine dans la cataracte se précise

D’une part, des recherches avaient montré que les aquaporines, des protéines responsables notamment du passage de l’eau à travers les membranes biologiques, sont impliquées dans l’apparition de la cataracte. D’autre part, il est établi que la forme et la structure du cristallin, et en particulier le gradient de son indice de réfraction, permettent d’assurer une image en haute qualité. Restait à faire le lien entre les deux… et c’est ce que s’est attachée à réaliser une équipe internationale de chercheurs, en tout sur cas des poissons zèbres.

En utilisant des animaux présentant des mutations sur une ou deux aquaporines (aqp0a e aqp0b) et en faisant appel au synchrotron Spring8, au Japon, pour observer les cristallins de ceux-ci, ils ont pu remarquer notamment que l’une des deux aquaporines au moins était indispensable pour que le gradient de l’indice de réfraction atteigne son amplitude maximum chez les cristallins matures. Selon les scientifiques, ces recherches pourraient révolutionner le traitement de la cataracte, en permettant, un jour, la mise au point d’un traitement médicamenteux à la place de la chirurgie.

Kehao Wang, Irene Vorontsova, Masato Hoshino, Kentaro Uesugi, Naoto Yagi, James Ewbank Hall, Thomas Friedrich Schilling, Barbara Krystyna Pierscionek; Aquaporins Have Regional Functions in Development of Refractive Index in the Zebrafish Eye Lens. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2021

Évolution de la croissance du cristallin chez les poissons zèbres. Les graphiques A et B montrent respectivement l’évolution de la longueur standard du cristallin et celle de son diamètre en fonction de l’âge des poissons, chez les poissons contrôles (WT), chez les poissons mutants pour l’aqp0a, pour l’aqp0b et pour les deux aquaporines en même temps. 

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous