Le moral des soignants toujours en berne…

La troisième édition du baromètre annuel sur la santé des soignants, publié par 360 Medics, vient de sortir. Et les résultats sont inquiétants : parmi les près de 7 000 soignants interrogés (47,7% d’infirmiers, 17,6% de médecins, et 15% d’aide soignants ; la majorité d’entre eux exerçant en structure publique), ils sont 66,8% à déclarer être en souffrance physique et/ou morale alors qu’ils étaient 58% en 2018.

Et ils n’ont pas vraiment l’espoir que cela s’arrange puisque 86,6% d’entre eux sont pessimistes sur l’avenir de leur profession au cours des dix prochaines années. Assez logiquement, s’ils sont pourtant 96,5% à aimer leur métier, seulement 26,9% des soignants recommanderaient à leurs proches d’exercer une profession dans le domaine de la santé.

… Celui des médecins libéraux continue à remonter

Le ressenti ne semble pas le même chez les professionnels libéraux de santé (PLS), car selon l’observatoire annuel CMV Médiforce, leur moral est au plus haut depuis 2011 (première édition de l’observatoire). Une remontée amorcée en 2014 et qui se poursuit donc : aujourd’hui, ils sont 85% à être satisfaits de leur métier, contre 75% en 2017. Les ophtalmologistes en particulier se sentent bien : 95% d’entre eux sont satisfaits et par rapport à l’ensemble des PLS, ils sont plus nombreux à trouver que le ratio travail/rémunération est correct. Ils seraient d’ailleurs 54% à recommander leur profession à un jeune, contre 34% dans l’ensemble des PLS.