Le glaucome à surveiller pendant les anti-VEGF

Les injections répétées d’anti-VEGF peuvent-elles accélérer les changements fonctionnels et structurels liés au glaucome chez les patients glaucomateux ou souffrant d’hypertension oculaire ? C’est la question que se sont posés des chercheurs américains.

Pour y répondre, ils ont mené une étude rétrospective sur 28 patients avec un glaucome pré-existant ou de l’hypertension oculaire et qui ont reçu plus de 6 injections intravitréennes d’anti-VEGF dans un seul œil pour le traitement d’une maladie rétinienne. Ils ont alors observé que 8 des 28 yeux traités aux anti-VEGF ont eu besoin d’une chirurgie du glaucome supplémentaire contre seulement 2 des 28 yeux non traités. De même, l’épaisseur de la couche nerveuse rétinienne a diminué de 4,27 µm/an en moyenne dans les yeux traités et de 1,17 µm/an dans les yeux témoins. Les auteurs en concluent que les injections répétées d’anti-VEGF ont bien une action sur les modifications structurelles et fonctionnelles de l’œil glaucomateux. Ils recommandent donc aux spécialistes d’estimer le besoin en traitement du glaucome chez les patients traités par anti-VEGF.