Le CNOM regimbe face à l’ouverture de cabines de téléconsultations (avec parcours optique) dans des supermarchés

Les magasins Monoprix ont annoncé l’ouverture mi-avril de cabines de téléconsultations dans deux de ses magasins (avant déploiement plus large). En partenariat avec Sym Optic, l’espace « santé » de ces magasins permettra test de vue gratuit, émission d’ordonnance pour des lunettes, choix de montures et commande des verres.

Les cabines de téléconsultation permettront aussi la mise en relation sans rendez-vous avec un médecin généraliste. L’Ordre des médecins est monté au créneau en rappelant que « selon l’article R.4127-19 du code de la santé publique, la médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce », et que la téléconsultation doit être inscrite dans le parcours de soins coordonné. Le Cnom reprécise les conditions de la téléconsultation, indiquant que « la prise en charge de patients exclusivement en téléconsultation porte atteinte aux exigences déontologiques de qualité, de sécurité et de continuité des soins » et que ces cabines en magasins « semblent (…) contrevenir à ces obligations et être portées par des opérateurs de télémédecine, hors parcours de soins ».

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous