Le cerveau des personnes atteintes de cécité s’adapte­

Le phénomène était soupçonné depuis longtemps et une étude américaine vient enfin de prouver son existence : en l’absence de signaux visuels, le ­cerveau des personnes aveugles établit de nouvelles connexions et augmente les capacités auditives, tactiles, olfactives et même cognitives du sujet.

Les recherches ont ­comparé, grâce à ­l’ima­gerie médicale, les cerveaux de 28 participants : 12 étaient aveugles de naissance ou le sont devenus avant l’âge de trois ans ; 16 avaient une vision normale. Or les scientifiques ont observé des changements structurels et fonctionnels entre ces deux groupes de participants non seulement au niveau du cortex occipital mais également dans les zones cérébrales impliquées dans la mémoi­re, le langage et les fonctions sensorielles et motrices. à long terme, les auteurs de l’étude espèrent qu’il sera possible de s’appuyer sur la preuve de cette neuroplasticité pour aider les personnes atteintes de cécité à compenser l’absence de signaux visuels.

Bauer CM, Hirsch GV, Zajac L, Koo BB, Collignon O, Merabet LB. Multimodal MR-imaging reveals large-scale structural and functional connectivity changes in profound early blindness. PLoS ONE 2017;12(3):e0173064. doi:10.1371/journal.pone.0173064.

Les chercheurs ont fait appel à l'imagerie multi modale pourétudier les différences fonc tion -nelles et anato miques entre lescerveau des patients témoins et ceux des patients atteints de cécité.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous