L’Asnav a la santé visuelle des jeunes dans le viseur

D’après le baromètre de la santé visuelle 2019, réalisé par OpinionWay pour l’Asnav (l’association nationale pour l’amélioration de la vue), la vue de leurs enfants est redevenue le sujet de santé prioritaire des parents, pour la première fois en 10 ans. Pourtant, l’association a profité de la rentrée pour tirer justement la sonnette d’alarme sur la santé visuelle des jeunes.

Car le baromètre a révélé des chiffres inquiétants : les 16/24 ans passent en moyenne 11 h 37 par jour face à un écran (5 h 18 pour l’ordinateur, 4 h 36 pour le téléphone et 1 h 43 pour la tablette !), pour le travail ou pour les loisirs. Et 75% d’entre eux ont déjà ressenti des troubles visuels en raison de ce temps d’exposition, dont 26% souvent, tandis que 49% se plaignent de fatigue visuelle, une logique relation de cause à effet… Pour l’Asnav, il est « inutile de chercher à modifier le comportement avec les écrans de cette population. En revanche lui permettre de préserver sa santé visuelle par le déploiement d’une politique volontariste de prévention doit s’inscrire parmi les priorités pour les autorités de santé. » L’association précise que plus d’un demi-million d’entre eux n’a jamais bénéficié d’un contrôle visuel préventif et, que plus d’un million n’a jamais consulté un ophtalmologiste. « À l’instar du programme M’T DENTS mis en place par l’Assurance maladie pour tous les enfants, ados et jeunes adultes de 3 à 24 ans, l’Asnav préconise le renforcement du dépistage des troubles de la vue dès le plus jeune âge. Cette mesure est d’ailleurs plébiscitée par les parents, à hauteur de 94% dans le cadre de l’école et 83% avant 3 ans. Pourtant, ces mêmes parents ne sont que 22% à considérer utile la première visite chez l’ophtalmologiste avant cet âge. Une incitation des pouvoirs publics serait par conséquent bienvenue pour améliorer le dépistage précoce. »

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous