L’apraclonidine réduit la douleur des injections intra-vitréennes

Une étude prospective, randomisée, en double-aveugle, menée sur 39 patients a montré que l’application d’apraclonidine 0,5%, une demi-heure avant l’injection intra-vitréenne de bevacizumab 1,25 mg/0,05 ml, permettait une diminution presque de moitié de la douleur ressentie (d’autant plus chez les patients phaques), 30 minutes après l’injection. L’incidence et la taille de l’hémorragie subconjonctivale n’étaient, elles, pas significativement améliorées. Aucun effet secondaire de l’apraclonidine n’a été constaté.

Topical apraclonidine reduces pain after intravitreal injections: A Double-Blind Randomized Controlled Trial. Publié en ligne le 10 novembre 2016 dans Retina.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous