La stimulation électrique transcornéenne pourrait ralentir la progression de la rétinite pigmentaire

Dans une étude prospective, randomisée et partiellement masquée, 52 patients atteints de rétinite pigmentaire ont été traités 30 minutes par semaine pendant 52 semaines, soit avec une fausse stimulation électrique, soit avec une stimulation atteignant 150% ou 200% du seuil du phosphène électrique individuel.

Les résultats montrent dans un premier temps que la stimulation électrique transcornéenne est bien supportée même si 31 des 52 patients ont développé un syndrome de l’œil sec. Quelques améliorations significatives ont ensuite été rapportées dans les groupes stimulés à 150% et 200% par rapport au groupe témoin lors des électro­rétinographes, mais l’élargissement du champ visuel ­observé lors d’une précédente étude pilote sur 16 patients n’a pas été reproduit. Les chercheurs entendent donc poursuivre leurs études pour vérifier le potentiel de la stimulation électrique transcornéenne.

Schatz A et al. Transcorneal electrical stimulation for patients with retinitis pigmentosa: a prospective, randomized, sham-controlled follow-up study over 1 year. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2017;58(1):257-69.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous