La sécurité de la chirurgie de la cataracte par laser femtoseconde équivalente à celle de la phacoemulsification classique ?

 

Cinq chirurgiens du Tasmamanian Eye Institute (Tasmania, Australie) ont réalisé une chirurgie de la cataracte par femtolaser (1 852 yeux, groupe d’étude) ou par phacoémulsification standard (2 228 yeux, groupe contrôle) entre mai 2012 et novembre 2013 afin de comparer la sécurité des deux modes opératoires [1]

 

Des déchirures de la capsule antérieure ont été constatées dans 1,84 % des yeux opérés par laser et 0,22 % des yeux du groupe contrôle (p < 0,0001), sans différence significative pour la capsule postérieure (0,43 % (laser) versus 0,18 % (phaco)). L’incidence d‘un haze cornéen et d’un myosis significatifs a été plus importante dans la procédure laser mais le temps effectif de phacoémulsification a été significativement plus court (p < 0,001).

Par ailleurs, l’expérience acquise par les chirurgiens dans la procédure laser s’est traduite par une amélioration de leurs performances entre la première moitié des interventions et la seconde, notamment dans le nombre d’ajustements OCT diminuant de 91 à 43 (p < 0,0001) et le temps moyen de traitement passant de 60,8 s à 54,13 s, une part de ces améliorations étant dues à des upgrades du matériel.

1. Abell RG. Femtosecond laser-assisted cataract surgery versus standard phacoemulsification cataract surgery: Outcomes and safety in more than 4000 cases at a single center. J Cataract Refract Surg 2015.

Pour voir l'article

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous