La rétinopexie pneumatique ferait mieux que la vitrectomie

La rétinopexie pneumatique est encore peu utilisée, en Europe comme aux états-Unis, dans le cas d’un décollement rhegmatogène de la rétine (DRR) et les chirurgiens lui préfèrent souvent la vitrectomie. Pourtant, une étude canadienne suggère de revoir cette habitude : sur 176 patients victime d’un DRR avec une déchirure localisée en supérieur (entre 8h et 4h) et assignés aléatoirement à une rétinopexie pneumatique ou une vitrectomie, ceux ayant bénéficié de la technique mini-invasive ont présenté une acuité visuelle supérieure de 4,9 lettres en moyenne après un an à ceux ayant subi la vitrectomie.

 

 

 

Les chercheurs ont également observé une plus faible métamorphopsie verticale et une morbidité réduite après la rétinopexie pneumatique. Le taux de succès anatomique initial après une intervention était cependant légèrement inférieur (80% pour la rétinopexie pneumatique vs 93% dans le groupe vitrectomie). Puisque cette technique coûte en outre moins cher, ils estiment en conséquence qu’elle devrait devenir le traitement de première ligne pour les victimes de DRR supérieur simple.
 

Hillier RJ et al. The Pneumatic Retinopexy versus Vitrectomy for the Management of Primary Rhegmatogenous Retinal Detachment Outcomes Randomized Trial (PIVOT). Ophthalmology. 2018 nov 22.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous