La perception des contrastes maintenue dans les premiers stades du glaucome

Lors des premiers stades du glaucome, les patients perçoivent les contrastes de façon équivalente à des individus sains, malgré la perte de sensibilité. C’est ce que vient de prouver une étude britannique, qui suggère donc que le cerveau compense (activement ou passivement) les changements dus à la maladie.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont évalué la sensibilité au contraste chez 20 personnes (d’âge moyen 72 ans) atteintes de glaucome à des stades précoces à modérés, par rapport à 20 individus contrôle d’âge similaire. L’acuité visuelle des participants était supérieure à 6/9,5 (échelle de Snellen) dans l’œil testé. Les individus du groupe glaucome présentaient un défaut partiel du champ visuel. Les chercheurs ont évalué leur perception des contrastes (dans et hors des défauts de leur champ visuel) et observé que les patients ne voyaient pas les images de façon plus pâle ou plus grisée que les participants du groupe contrôle. Cela confirme l’hypothèse des chercheurs qui était que si le glaucome augmente le seuil de détection des contrastes, notre environnement naturel est dominé par des contrastes élevés, qui restent au-dessus de ce seuil dans les premiers stades. Ce qui suggère, selon les auteurs, que les représentations habituelles du glaucome (avec des zones grisées obscurcissant les scènes observées) ne sont pas exactes. Ces résultats expliquent pourquoi les patients en phase précoce rapportent très peu de symptômes et ne se font pas tester avant que la maladie ne soit plus avancée. « C’est pourquoi il est si important que la vue soit testée en routine pour que le glaucome soit dépisté avant que les symptômes n’apparaissent », indique le Dr Jonathan Denniss, optométriste à l’Université de Bradford, et auteur principal de l’étude.

Bham HA,  Dewsbery SD, Denniss J. Unaltered Perception of Suprathreshold Contrast in Early Glaucoma Despite Sensitivity Loss. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2020 Jul 1;61(8):23.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous