La HAS met à jour des recommandations en matière de DMLA

Fin octobre, la Haute autorité de santé (HAS) a publié la mise à jour de ses recommandations en matière de DMLA à destination des ophtalmologistes, concernant : la stratégie diagnostique, la stratégie thérapeutique, la nature et le rythme du suivi et enfin la mise en œuvre d’un accompagnement du patient.

Concernant les facteurs de risques à rechercher, l’HAS en retient désormais quatre : des antécédents familiaux de DMLA ; un tabagisme ; des facteurs nutritionnels (régime pauvre en oméga 3, riche en graisses saturées) ; une obésité (IMC ≥ 30 kg/m²). Pour le dépistage, le rapport préconise que les personnes de plus de 50 ans et ayant un ou plusieurs facteurs de risque de DMLA, bénéficient d’un examen ophtalmologique et surveillent entre temps, à domicile et régulièrement, leur vision monoculaire à l’aide d’une grille d’Amsler (ou d’un autre support évaluant la vision de près), à la recherche d’une modification de leur vision. En cas de symptômes évoquant une DMLA, la stratégie thérapeutique enchaîne mesure de l’acuité visuelle, fond d’œil bilatéral, OCT et angiographie à la fluorescéine ou au vert d’indocyanine.

N. Le Jannic

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous