La combinaison phenylephrine/ketorolac intéressante lors de la chirurgie de la cataracte

Des chercheurs américains et indiens, financés par la société biopharmaceutique Omeros, qui commercialise une solution ophtalmique alliant phényléphrine et ketorolac, ont étudié l’intérêt de cette combinaison lors de la chirurgie de la cataracte.

Ils ont pour cela suivi 2 218 yeux opérés de la cataracte, dont 1334 ont reçu le traitement phényléphrine/ ketorolac par injection intra-camérulaire pendant la chirurgie et 882 du loteprednol 0,5% topique deux jours avant la chirurgie ainsi qu’après, avec une diminution progressive.Tous les yeux ont également reçu du bromfénac deux jours avant et 10 semaines après la chirurgie. Or l’incidence d’œdème maculaire cystoïde a été significativement plus basse dans le groupe traité à la phényléphrine/ketorolac que dans celui traité au stéroïde topique (0,52% contre 1,47%), de même que l’apparition d’iritis ou de douleur (respectivement 1,75% contre 4,86% et 1,27% contre 4,19%). Les auteurs estiment donc que la combinaison phényléphrine/ketorolac, alliée au traitement anti-inflammatoire non-stéroïdien (NSAID) pourrait être un meilleur traitement prophylactique pour l’œdème maculaire cystoïde, l’iritis et la douleur que les traitements impliquant NSAID et stéroïdes topiques.

Visco DM, Bedi R. Effect of intracameral phenylephrine 1.0%–ketorolac 0.3% on postoperative cystoid macular edema, iritis, pain, and photophobia after cataract surgery. J Cataract Refract Surg. 2020;46(6):867-72.