La blépharite comme précurseur du syndrome métabolique

Dans une étude rétrospective, des chercheurs taiwanais ont observé 10 093 patients atteints de blépharite et 40 372 personnes témoins entre 2009 et 2013. Les résultats ajustés révèlent que la probabilité de développer un syndrome métabolique est significativement plus élevée chez les ­patients du premier groupe que chez ceux du second.

Des analyses plus détaillées montrent par ailleurs que ­l’hyper­lipidémie et les maladies coronariennes sont également corrélées à l’apparition antérieure d’une blépharite. En ­revanche, l’hypertension et le diabète ne sont statistiquement pas plus présents chez les patients diagnostiqués pour une blépharite que chez les autres. Les auteurs concluent que ces données permettent d’envisager la blépharite comme un précurseur du syndrome métabolique et recommandent de nouvelles études pour établir un lien entre la sévérité de la blépharite et celle du syndrome ­métabolique.

Lee CY, Chen HC, Lin HW et al. Blepharitis as an early sign of metabolic syndrome: a nationwide population-based study. Br J Ophthalmol. Published online first: 16 November 2017.

©S.Doan

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous