L'oedème maculaire du diabétique en 2012

L’avènement récent des molécules en injection intravitréenne a représenté un réel tournant dans la prise en charge des pathologies rétiniennes compliquées d’oedème maculaire, notamment l’oedème maculaire diabétique (OMD).

Si la prise en charge des facteurs systémiques (équilibre de la pression artérielle, de la glycémie et du bilan lipidique) reste fondamentale dans l’élaboration d’un schéma thérapeutique de l’OMD, l’administration d’un anti-VEGF comme le ranibizumab (Lucentis®) permet souvent d’apporter un réel bénéfice fonctionnel au patient, au prix cependant d’injections itératives.

Par ailleurs, les nouveaux OCT Spectral Domain permettent une analyse plus précise des structures rétiniennes ainsi que de l’interface vitréo-maculaire, et aident à mieux appréhender la stratégie thérapeutique à adopter.

Auteurs

  • Bénédicte Dupas

    Ophtalmologiste

    Hôpital Lariboisière, Paris - Centre de Santé Broca, Paris

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous