L'adaptation à présent possible par les orthoptistes

Après le décret d'octobre 2016 donnant aux opticiens la possibilité d'adapter et de renouveler les équipements d'optique, c'est un nouveau texte publié au journal officiel du 26 avril 2020 qui donne ce droit également aux orthoptistes.

Le décret fixe les mêmes conditions pour les deux professions : l'adaptation ne peut se faire qu'après un examen de la réfraction et pour des prescriptions initiales de moins de un an pour les lentilles et lunettes des patients âgés de moins de 16 ans ; de moins de trois ans pour les lentilles de patients de 16 ans et plus ; de moins de cinq ans pour les lunettes des patients de 16 à 42 ans et de moins de trois ans pour les lunettes des patients de plus de 42 ans. L'ophtalmologiste peut mentionner expressément son refus de voir adapter sa prescription sur l'ordonnance ou indiquer la durée durant laquelle l'adaptation est permise. Le professionnel qui réalise l'adaptation doit la reporter sur l'ordonnance avec ses coordonnées et en informer l'ophtalmologiste. Il doit également conserver une copie de l'ordonnance jusqu'à l'expiration de sa validité ; l'original est conservé par le patient.