Inlays intracornéens pour la correction de l'hypermétropie

Les inlays intracornéens, ou lenticules intracornéens alloplastiques, ont été proposés dès 1949 par J.I. Barraquer afin de modifier le pouvoir réfractif cornéen dans le but de corriger certaines amétropies (kératophakie synthétique ou alloplastique).

Ce dernier avait mis en évidence la relation existant entre l’épaisseur de la cornée et son pouvoir réfractif. Ceci est la base théorique de la chirurgie réfractive lamellaire dont le kératomileusis, puis la PKR et le lasik sont les développements.

Auteurs

  • Laurent Laroche

    Ophtalmologiste

    Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, Paris

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous