Incitation, aide personnalisée, contrats locaux de santé… les recommandations d’un rapport sénatorial contre les déserts médicaux

Face à la question majeure de l’accès géographique aux soins, un rapport sénatorial présente 12 recommandations destinées aux élus locaux et à l’État.

Ce rapport intitulé « les collectivités à l’épreuve des déserts médicaux : l’innovation territoriale en action », propose ainsi les actions suivantes aux élus locaux : la création de centre ou maisons de santé en concertation entre élus locaux et professionnels de santé, le renforcement des liens entre collectivités territoriales et facultés de médecins, la mise en place de dispositifs financiers incitatifs mais aussi l’apport d’une aide personnalisée aux médecins et à leur famille pour favoriser l’installation en zones sous-denses, la généralisation des contrats locaux de santé et des CPTS, ainsi que le recours à la télémédecine en l’absence d’alternative. L’État est de son côté poussé à associer les élus locaux à la stratégie nationale, à lancer un débat national sur la formation et la liberté d’installation des médecins, ainsi qu’une réflexion sur les risques de compétition entre les territoires, et à renforcer le rôle des ARS.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous