Glaucome : vers un traitement d’action prolongée non médicamenteux ni chirurgical

Une injection semestrielle d’acide hyaluronique dans l’espace suprachoroïdien permettrait de faire baisser la PIO, d’après une étude chez l’animal. L’acide hyaluronique se transforme dans cet espace en hydrogel et maintient le canal ouvert, permettant l’écoulement de l’humeur aqueuse. L’élargissement de cette voie a permis de réduire significativement la PIO pendant 4 mois sur des lapins (avec PIO normale) utilisés pour cette étude.

L’histopathologie a montré des saignements et une fibrose mineurs au site d’injection, sans inflammation significative. Des analyses plus poussées par biomicroscopie par ultrasons ont mis en évidence une forte corrélation entre la baisse de PIO et l’expansion de l’espace suprachoroïdien. Les chercheurs doivent maintenant tester la procédure sur des yeux présentant une PIO élevée et des yeux glaucomateux, et sur d’autres espèces que le lapin. Ils doivent aussi vérifier que cette procédure peut être répétée sans effets secondaires. Le but final est d’allonger ce délai à 6 mois, pour faire correspondre les dates d’injection aux visites bi-annuelles de contrôle chez l’ophtalmologiste.

Chae JJ et al., Drug-free, Non-surgical Reduction of Intraocular Pressure for Four Months After Suprachoroidal Injection of Hyaluronic Acid Hydrogel. AdV Sci. 7 décembre 2020.n

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous