Effets indésirables : les patients communi­quent sur le web, moins sur pharmacovigilance

Lors d’une récente séance de l’Académie nationale de pharmacie, a été présenté le projet Vigi4Med dont ­l’objectif est d’évaluer les messages postés par les patients sur les forums comme source d’information complémentaire sur les effets indésirables des médicaments.

Depuis juin 2011, patients et associations de patients peuvent déclarer directement un effet indésirable aux centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), sans passer par un professionnel de santé. Cette disposition législative n’a pas eu l’effet souhaité. Ces notifications ne représentaient que 5% des cas d’effets indésirables de la base de données nationale de pharmacovigilance. Il semblerait que les patients soient plus à même d’échanger sur les forums quant aux effets indésirables. L’atout de ce projet Vigi4Med est « le grand volume d’informations », note Cédric Bousquet, rapporteur du projet qui estime, « en mettant en place une surveillance automatique, sur un grand nombre de médicaments, cela pourrait constituer un premier système d’alerte précoce ».

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous