La douleur post-zostérienne est la complication la plus fréquente d’un zona aigu. Elle est généralement définie comme une douleur persistante au moins trois mois après le début de l’éruption même si d’autres critères notamment une douleur persistant un mois ou six mois après l’éruption, ont été proposés. La douleur post-zostérienne est une douleur neuropathique qui est définie comme une « douleur secondaire à une lésion ou une maladie affectant le système somatosensoriel ». La douleur neuropathique témoigne donc d’une véritable pathologie des systèmes nociceptifs. Ces douleurs sont caractérisées par une symptomatologie particulière ainsi que par leur tendance à la chronicité et leur caractère réfractaire aux analgésiques conventionnels. Ce chapitre fait le point sur les avancées cliniques récentes concernant l’épidémiologie générale, le diagnostic, l’évaluation et la prise en charge symptomatique des douleurs post-zostériennes.

Auteurs

  • Nadine Attal

    Ophtalmologiste

    Inserm, U-987, Centre d’évaluation et de traitement de la douleur, Hôpital Ambroise Paré, AP-HP, Boulogne-Billancourt

Les derniers articles sur ce thème

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous