Disparités dans la prévalence de l’amblyopie selon le statut socio-économique

Une étude observationnelle israélienne (la plus vaste jamais réalisée sur ce sujet) a évalué la prévalence de l’amblyopie chez 1,5 million de jeunes israéliens (âgés de 16,5 à 18 ans) : ce handicap visuel est davantage présent chez les jeunes de statut socio-économique bas. C’est au moment de leur évaluation pour le service militaire que les données médicales, socio-économiques et cognitives de ces jeunes israéliens et israéliennes ont été prises en compte, entre 1993 et 2017.

Les auteurs ont observé que 1,07% des adolescents présentaient une amblyopie – à un âge trop tardif pour une prise en charge. L’incidence de ce handicap est en diminution : il est passé de 1,59% en 1993 à 0,87% en 2017. Le risque augmente chez les jeunes de statut socio-économique bas et présentant de moins bons résultats aux tests cognitifs. Il est aussi plus élevé chez les garçons ayant grandi dans des milieux ultra-orthodoxes, et chez les jeunes des deux sexes ayant été élevés hors d’Israël (principalement dans les pays d’ex-URSS, d’Afrique du Nord et en Éthiopie). Israël, à travers son système de santé, propose plusieurs dépistages de l’amblyopie pendant l’enfance, et des traitements sont en théorie disponibles à faible coût pour les enfants en présentant le besoin. Pour les auteurs, ces résultats devraient guider les politiques de santé publique en la matière, ainsi que les programmes de dépistage de l’amblyopie.

Nitzan I et al. Socio-demographic disparities in amblyopia prevalence among 1.5 million adolescents, European Journal of Public Health, 2021

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous