Désertification médicale : les maires ruraux tirent la sonnette d’alarme

L’association des maires ruraux de France (AMRF) alerte sur l’aggravation de la désertification médicale dans les campagnes, suite à une étude décrivant un accès aux soins de qualité inférieure en milieu rural par rapport à la moyenne des territoires français. Le nombre de cantons sans médecins est passé de 91 en 2010 à 148 en 2017 (+62%).

La densité médicale a baissé dans 80% de tous les cantons et même de plus d’un tiers dans 30% des cantons, sur la même période. Les départements hyper-ruraux comptent deux fois moins de spécialistes, et la moitié des médecins a plus de 55 ans en milieu rural. Le rapport souligne que la hausse du nombre de médecins ne permet plus de suivre la demande (due à l’augmentation de la population, dont la population âgée), et que seuls les départements sièges (et surtout les villes sièges) des lieux de formation bénéficient de l’implantation desdits lieux (qui étaient supposés rééquilibrer les densités régionales de médecins).

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous