Des lunettes prismatiques pour soulager des patients algodystrophiques

Plus connu sous le terme d’algodystrophie ou de causalgie, le syndrome douloureux régional complexe (SDRC) désigne une douleur continue, spontanée ou provoquée, qui touche le plus souvent les membres supérieurs. D’origine traumatique dans 40 % des cas, ce syndrome douloureux peut aussi apparaître après une intervention chirurgicale, mais n’a parfois aucune cause identifiée (5 à 10 % des cas).

Une des particularités des patients souffrant du SDRC est que leur attention est focalisée sur la zone douloureuse, cela pouvant aller dans les cas extrêmes jusqu’à négliger l’autre côté non douloureux. D’où l’idée d’une équipe lyonnaise de tester sur eux une technique utilisée pour rééduquer les patients, mise au point par le Dr Masahiko Sumitani de l’université d’Osaka. Ces lunettes dont les verres sont des prismes qui dévient le champ visuel « trompent » ainsi le cerveau en détournant son attention ce qui permet de rééduquer les patients héminégligents qui ont perdu la notion d’un côté de leur corps, souvent à la suite d’un AVC. Sept personnes ont été incluses dans une étude réalisée par une équipe composée de praticiens de l’hôpital Henry-Gabrielle, du Centre orthopédique Paul-Santy et de chercheurs (Inserm) du Centre de recherche en neurosciences de Lyon. Après ces résultats ­encourageants, une étude clinique de plus grande ampleur devrait être lancée aux Hospices civils de Lyon. Elle pourrait également ouvrir de nouvelles perspectives, ce traitement pouvant être élargi à d’autres pathologies qui touchent à la ­latéralisation et à l’attention.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous