Des lipides pour contrer la rétinopathie diabétique ?

C’est une découverte fortuite qui pourrait offrir une nouvelle piste thérapeutique contre la rétinopathie diabétique : des chercheurs de l’université du Michigan (États-Unis) ont observé qu’une longue chaîne lipidique, naturellement présente dans l’œil, le complexe ELOVL-4, joue un rôle dans la perméabilité des vaisseaux de la rétine.

Ces lipides se ­trouvent en effet dans les jonctions entre les cellules des vaisseaux rétiniens et renforcent celles-ci, assurant l’imperméabilité des vaisseaux. Or le diabète réduit l’expression d’ELOVL-4 ! Permettre de rétablir l’expression de ce complexe pourrait donc améliorer l’imperméabilité des vaisseaux rétiniens et donc freiner la rétinopathie diabétique. Les scientifiques espèrent à présent comprendre l’action exacte de ces lipides et leur position dans les jonctions cellulaires afin d’envisager de nouveaux traitements contre la rétinopathie diabétique, pourquoi pas sous forme d’injection, ou même de gouttes, riches en lipides. 

Kady NM, Liu X, Lydic TA, Syed MH et al. ELOVL4-Mediated Production of Very Long-Chain Ceramides Stabilizes Tight Junctions and Prevents Diabetes-Induced Retinal Vascular Permeability. Diabetes. 2018;67(4):769-81.

©sdecoret

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous