Des greffes de cellules souches autologues pour traiter des cornées lésées ?

 

Pour prévenir une opacité cicatricielle de la cornée à la suite d’un traumatisme, il suffirait de prélever par une petite biopsie des cellules de l’œil sain et de les placer sur la zone lésée. C’est le résultat d’une étude menée par des chercheurs de l’école de médecinede l’université de Pittsburgh (USA) publiée dans Science Translational Medicine [1].

 

Une technique avait été préalablement développée pour prélever des cellules du limbe (pointillés verts sur le schéma) par une opération indolore, n’altérant pas la vision et avec une cicatrisation rapide. Des cellules souches cornéennes étaient ensuite obtenues par la mise en culture de ces cellules dans du sérum humain. Elles ont été ensuite collées sur la zone cornéenne lésée de souris avec un gel de fibrine, une protéine extraite des caillots sanguins et utilisée comme adhésif chirurgical. Les cornées des souris traitées sont redevenues claires en quatre semaines, contrairement à celles des souris du groupe témoin.

Si cette technique était transposable à l’Homme, elle permettrait de régler le problème du rejet de la greffe et serait très utile dans les pays ne disposant pas de banques de tissu cornéen.

1. Basu et al. Sci Transl Med 10 December 2014: Vol. 6, n° 266, p. 266ra172.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous