Depistage de la DMLA : la télémédecine fait jeu égal avec la prise en charge traditionnelle

C’est ce que montrent les résultats de l’étude DODMLA (pour dépistage organisé de la DMLA) présentés par le service d’ophtalmologie de l’hôpital de la Croix-Rousse et le centre d’examens de santé de la CPAM du Rhône.

L’examen du fond d’œil était réalisé au moyen d’une rétinophotographie non mydriatique (RNM) par une infirmière. Parallèlement, un questionnaire sur les facteurs de risque (sexe, poids, antécédent familial de DMLA, couleur de l’iris, etc.) était rempli. Ensuite, les images de la RNM étaient télétransmises au service d’ophtalmologie de la Croix-Rousse pour interprétation.

Cet acte réalisé par un non-médecin a permis de mettre en évidence 16,1 % de dépistage positif, dont 40,9 % d’atteintes bilatérales.

L‘étude DODMLA a montré que la RNM interprétée par télémédecine est un outil pertinent, utile pour dépister les populations à risque et mieux les surveiller.

Elle présente par ailleurs l’intérêt d’être un acte rapide pouvant être réalisé par un non-médecin (délégation d’acte).

Les Cahiers d’Ophtalmologie n°169 (avril 2013)

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous