Dépenses de santé : un déficit sans précédent

La commission des comptes de la Sécurité sociale, dans son rapport annuel, annonce un déficit du régime de base et du Fonds solidarité vieillesse de 38,7 milliards d’euros pour 2020 (soit une dégradation de -36,7 Md€ d’une année sur l’autre), et prévoit qu’il sera de 38,4 milliards pour 2021.

« Il s’agit du déficit le plus élevé de la sécurité sociale, après 2010 et la crise financière (-28,0 Md€) », indique le rapport. Le risque de dépassement des dépenses de santé s’élèverait lui à 9,6 milliards d’euros (dont 9,1 Md€ au titre de mesures exceptionnelles de lutte contre l’épidémie – tests, vaccination, mesures pour faire face à la troisième vague). Entre des recettes en forte baisse du fait d’une chute brutale de l’activité, et des dépenses en nette hausse pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire, ce rapport « traduit les effets du rebond attendu de l’activité mais prend aussi en compte les dépenses exceptionnelles supplémentaires liées à la troisième vague épidémique et à la montée en puissance de la campagne vaccinale. En conséquence, le rapport fait état d’une prévision de déficit 2021 plus dégradée qu’en loi de financement de la sécurité sociale pour 2021, conduisant à une stabilisation du déficit au niveau historique de 2020. »

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous