Délais d’attente et effectifs médicaux : le SNOF se félicite des améliorations et réclame davantage de postes aux ECN

Malgré des besoins croissants (le nombre de patients a triplé et le nombre d’actes quadruplé depuis 1980), les délais d’attente ont baissé en ophtalmologie, s’est félicité le Dr Thierry Bour, président du SNOF (syndicat national des ophtalmologistes de France). La moyenne était en 2018 de 80 jours (contre 87 jours en 2017), mais un rendez-vous sur deux est obtenu en moins de 52 jours et les délais sont largement raccourcis en cas d’urgence*.

Ces améliorations ont eu lieu malgré une stagnation des effectifs, souligne le Dr Bour, grâce au développement, entre autres, du travail aidé. « L’ophtalmologie est pionnière dans le travail en équipe (avec les orthoptistes, opticiens, secrétaires, IDE, assistants...) », précise-t-il. Il ajoute que la baisse du nombre d’ophtalmologistes a été jugulée grâce au cumul emploi-retraite (1050 ophtalmologistes de plus de 65 ans étaient actifs en 2018), au renfort d’ophtalmologistes étrangers (entre 2009 et 2016, ils représentent 42% des nouveaux ophtalmologistes), et à l’exercice en multi-sites, un mouvement déjà bien engagé.
Enfin, la mise en place de plages DSNPO (demandes de soins non-programmés en ophtalmologie), entre autres grâce aux logiciels de prise de rendez-vous par Internet, participe à l’optimisation des plannings. Le SNOF a d’ailleurs signé des partenariats avec Doctolib et Alaxione, entre décembre 2018 et janvier 2019, permettant des tarifs préférentiels, et depuis février, il est possible de prendre rendez-vous directement sur le site du SNOF en passant par l’annuaire.
Pour confirmer ces bons résultats, le SNOF réclame une  augmentation du nombre d’ophtalmologistes formés, avec 240 postes à créer chaque année aux ECN, et la poursuite de l’ouverture de terrains de stage en libéral (avec un objectif de 100 en 2020). Il appelle aussi à des aides pour la création de cabinets secondaires (dans un but de maillage du territoire).


*NDLR : Toutefois, le délai varie considérablement en fonction du territoire. Par exemple à Paris le délai pour obtenir un rendez-vous en opthalmologie n’est que d’une demie journée, ce qui est très inférieur au délai national.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous