Davantage de problèmes de vue chez les malades de Parkinson

Les problèmes de vue (vision floue, œil sec, ajustements aux changements de luminosité…) sont plus présents chez les patients atteints de maladie de Parkinson (MP) d’après une étude observationnelle multicentrique menée par questionnaire. Ces troubles peuvent d’ailleurs affecter les activités quotidiennes des patients.

L’étude a inclus 848 patients MP, qui présentaient des symptômes depuis en moyenne 7 ans. Ils ont été comparés à 250 individus contrôle. L’âge moyen dans les deux groupes était de 70 ans. Les sujets ont rempli un questionnaire sur leurs problèmes de vue, avec des items du type « j’ai une sensation de brûlure ou de sable dans mes yeux », « les lignes droites apparaissent floues ou ondulées », « j’ai du mal à suivre des yeux les mouvements rapides », « je lis mieux avec un œil fermé »… Le score par question allait de 1 à 4 selon que la réponse était « jamais » ou « au quotidien ». Le score total maximum était de 51 points. L’interférence avec les activités de la vie quotidienne comme lire, conduire, regarder la télévision, travailler sur ordinateur, marcher, ou faire sa toilette était elle aussi évaluée par questionnaire. Concernant les problèmes de vue, 82% des participants MP rapportaient un ou plusieurs problème de vue contre 48% des contrôles. Le score moyen était de 10 points chez les MP contre 2 chez les contrôles et l’interférence avec les activités quotidiennes était de 68% versus 35%. Ces différences étaient significatives. Les auteurs notent certaines limites à leur étude, en particulier un biais de sélection (on a demandé aux participants s’ils souhaitaient répondre à ce questionnaire sur les problèmes de vue), et aussi le fait qu’il s’agit de troubles déclaratifs, et non évalués par un ophtalmologiste. La première auteure de l’étude, Carlijn DJM Borm, rappelle cependant qu’il « est particulièrement important pour les patients atteints de MP d’avoir la meilleure vision possible car cela peut les aider à compenser les problèmes de mouvements causés par la maladie, et réduire le risque de chute ». Elle ajoute que « les problèmes observés vont au-delà de ceux liés au vieillissement », et que « les patients MP se plaignant de troubles de la vue devraient être adressés à un ophtalmologiste et pris en charge. »

Borm Carlijn DJM et al. Seeing ophthalmologic problems in Parkinson disease. Results of a visual impairment questionnaire. Neurology 2020;94:1-9.