Critères généraux du choix rationnel des antibiotiques

Le nombre des antibiotiques mis à disposition du corps médical est de plus en plus limité ces dernières années (peu de nouvelles molécules, difficultés d’approvisionnement pour d’anciennes molécules).

Par ailleurs, la prévalence de bactéries multirésistantes et la gravité des infections qu’elles induisent amènent à prescrire largement les molécules les plus récentes et/ou de spectre étendu.

La prescription rationnelle d’un antibiotique en ophtalmologie doit prendre en compte non seulement l’effet recherché sur l’infection des malades traités, mais aussi leurs effets sur l’écologie bactérienne et donc sur la collectivité, et correspond à des indications qui relèvent du bon usage des antibiotiques, tenant compte en particulier de l’écologie microbienne et du risque de pression de sélection des souches insensibles.

Auteurs

  • Pablo Goldschmidt

    Ophtalmologiste

    Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, Paris

  • Christine Chaumeil

    Ophtalmologiste

    Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, Paris

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous