COVID-19 : baisse drastique de l’activité en ophtalmologie

D’après une enquête menée par le SNOF auprès de 1500 ophtalmologistes en France, 60% des cabinets sont toujours ouverts, mais les patients s’y font rares. 82% des ophtalmologistes déclarent une activité en baisse d’au moins 95% par rapport à leur activité habituelle même si 75% assurent physiquement la prise en charge des demandes urgentes, et les deux tiers maintiennent des soins aux patients nécessitant un suivi ne pouvant être reporté.

L’amplitude horaire d’ouverture des cabinets est inférieure à 10h par semaine pour plus de 3 cabinets sur 4 (78%). Dans un peu plus de la moitié des cas (53,5%), le cabinet est ouvert en présence d’une secrétaire. Chômage partiel, arrêts maladie
dans le cadre de la garde d’enfants et congés payés anticipés sont utilisés pour le personnel du cabinet.
Les gestes barrières sont mis en place autant que possible mais les sondés signalent la difficulté à se procurer des masques (FFP2 mais aussi chirurgicaux) et du soluté hydro-alcoolique.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous