Cotisation ordinale : toujours plus, pourquoi ?

Condition indispensable pour exercer et figurer au tableau de l’Ordre, les médecins doivent ­s’acquitter chaque année de la cotisation ordinale. Au 1er janvier 2017, elle est de 333 euros, soit 3 euros de plus qu’en 2016 mais 13 de plus qu’en 2015, soit une augmentation de 119 euros si on ­remonte à 2000.

Le Quotidien du Médecin, interrogé par ses lecteurs sur le pourquoi de cette hausse systématique, s’est tourné vers le président de l’Ordre, le Dr Patrick Bouet qui s’en est expliqué : « De nouvelles missions ont été confiées à l’institution : validation des acquis, insuffisance professionnelle, régularisation européenne des ­diplômes… il a fallu recruter. Depuis 2007, le nombre de collaborateurs est passé de 86 à 131, rien que sur le Conseil national ». Il se défend de tout dérapage inflationniste : « Les augmentations sont en rapport avec l’évolution du taux d’inflation des services en France, qui est plus élevé que celui des biens de consommation », et de rappeler que l’Ordre a fait l’objet d’un contrôle de 18 mois de la Cour des comptes en 2012 et qui n’a donné lieu à aucun rapport : « C’était un satisfecit. »

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous