Classification, dépistage et surveillance de la rétinopathie diabétique

Les classifications de la rétinopathie diabétique sont basées d’une part sur la sévérité de l’ischémie rétinienne, d’autre part sur la maculopathie. Les classifications simplifiées de l’Alfediam (Association de langue française pour l’étude du diabète et des maladies métaboliques) et de la Société américaine d’ophtalmologie (AAO) sont les deux classifications utilisées en pratique clinique. Ces classifications différent principalement en ce qui concerne la maculopathie, sujet actuellement controversé et en évolution. 

Le dépistage de la rétinopathie diabétique, annuel, comprend un interrogatoire associé à l’examen du fond d’oeil par deux ou trois photographies du fond d’oeil (méthode de référence) ou classiquement par ophtalmoscopie indirecte à la lampe à fente après dilatation pupillaire. Le rythme et les modalités de surveillance ophtalmologique des patients diabétiques tiennent compte de la sévérité de la rétinopathie diabétique et de la présence de facteurs de risque d’évolution rapide de cette rétinopathie.

Auteurs

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous