Choix des CHU : la néphrologie détrône l’ophtalmologie chez les internes

 

 

Le CHU préféré des internes est désormais connu. Cette année encore, le magazine What’s up Doc publie son classement des établissements universitaires qui font rêver les internes. Loin des gros hôpitaux de Marseille, Paris et Lille, les médecins en formation préfèrent des villes à taille humaine, où la vie est plus agréable.

 

 

Pour la première fois depuis trois ans, les Hospices Civils de Lyon sont ainsi devancés. C’est la ville de Nantes qui récolte en 2015 l’adhésion des internes en médecine. Elle émerge le plus souvent dans les vœux d’affectation des étudiants, devant Lyon, Montpellier-Nîmes (+2 places), Rennes (+3 places) et Bordeaux (+1 place). A l’inverse, les structures à l’organisation plus pesante comme Paris (9e place) et Marseille (13e place) sont délaissées des internes. La palme de la plus grosse dégringolade revient aux CHU de Toulouse (-4 places) et Nancy (-6 places).

En termes de spécialités, c’est la néphrologie qui a la cote cette année. Elle gagne trois places et devance ainsi l’ophtalmologie, en tête des spécialités depuis trois ans. « Les spécialités qui attirent sont celles qui offrent un emploi du temps paramétrable, avec une liberté d’exercice : on n’est plus dans le sacerdoce» explique le Dr Alice Deschenau, rédactrice en chef de What’s up Doc. La cardiologie (et les maladies vasculaires) conserve sa 3e position.

Le sujet des rémunérations est également clé : en l’absence de gardes et d’astreintes, et donc de rémunération, certaines disciplines sont boudées. C’est le cas de médecine du travail ou de la santé publique.

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous