Bayer obtient l’allongement de délai pour Eylea

Suite aux résultats de son étude de phase IV baptisée ALTAIR (voir CDO 217), Bayer a obtenu l’autorisation pour un nouveau schéma thérapeutique possible pour Eylea dans l’UE, dans le traitement de la forme humide de la DMLA. Ce schéma permet aux ophtalmologistes, dès la première ­année de traitement, d’étendre les intervalles entre les traitements par ajustements de 2 ou 4 semaines. L’étude ALTAIR a en effet montré d’une part qu’à la semaine 52, les patients ayant utilisé ce nouveau schéma avaient gagné respectivement 9,0 et 8,4 lettres par rapport au début de l’étude selon qu’ils bénéficiaient d’un ajustement d’intervalle d’injection de 2 ou 4 semaines.

Et d’autre part, qu’à la dernière visite avant la semaine 52, pour près de 58% des patients traités par Eylea, la programmation de la prochaine injection a pu s’effectuer avec un intervalle de 12 semaines ou plus. « La version actualisée de l’information sur le produit propose une possibilité de schéma d’administration proactif « Treat and Extend » (T&E) dès la première année du traitement par Eylea, résume Bayer dans un communiqué. Après la dose de charge de trois injections mensuelles consécutives, l’intervalle entre deux injections est étendu à deux mois, puis peut être davantage étendu par paliers de 2 ou 4 semaines selon les résultats visuels et/ou anatomiques. En cas de ­détérioration des paramètres visuels et/ou anatomiques au cours du schéma d’administration T&E, l’intervalle entre deux injections doit être réduit en conséquence. »

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous