Tristan Bourcier

Tous les articles de cet auteur

Chirurgie robot-assistée de la surface oculaire et du segment antérieur

La chirurgie robot-assistée connaît un essor continu depuis le début des années 1990. Les chirurgies urologiques, digestives, générales et gynécologiques sont celles qui ont le plus bénéficié des avantages de la robotique. Le robot Da Vinci (Intuitive Surgical, Sunnyvale, CA) est le seul robot chirurgical actuellement commercialisé dans le monde. La liste des indications appropriées est déjà conséquente et ne cesse de s’accroître. Le nombre de procédures réalisées augmente chaque année au fur et à mesure que la technologie progresse et devient plus accessible. Cependant, les disciplines microchirurgicales telles que l’ophtalmologie, n’ont pas encore intégré la robotique dans leur arsenal thérapeutique. Les causes de ce retard sont au nombre de deux. La chirurgie ophtalmologique est l’exemple même d’une chirurgie mini-invasive et ses résultats sont excellents dans de nombreux domaines (cataracte, rétine notamment). De multiples outils technologiques (imagerie, lasers) assistent déjà le chirurgien dont la cadence de travail s’apparente presque à celle d’un robot lorsqu’un grand nombre de procédures sont réalisées dans la même journée opératoire. En outre, il n’existe pas en 2017 de robot microchirurgical suffisamment abouti au plan technique pour être commercialisé. Il n’est donc pas surprenant de constater que la chirurgie robot-assistée de l’œil n’a actuellement qu’un intérêt limité aux domaines de la recherche fondamentale et clinique. Lire la suite

Zona ophtalmique et troubles trophiques chroniques de la cornée : diagnostic et traitement

La prise en charge thérapeutique du zona ophtalmique reste un véritable challenge ­clinique. Un ensemble de mesures qui a pour but de préserver et de maintenir la ­surface oculaire. Des solutions en cours d’investigation pourraient déboucher sur un traitement étiologique de la KNT à moyen terme. Lire la suite

Les antibiotiques dans le traitement des infections bactériennes de la surface oculaire

  Dans le traitement des infections bactériennes de la surface oculaire, la voie topique reste recommandée car la biodisponibilité est égale ou supérieure à celle de l'antibiothérapie générale. Parfois, un traitement oral au long cours peut être indiqué, comme dans les meibomites. Mais dans tous les cas, les indications thérapeutiques dépendent de la présence ou non de facteurs de risque et de gravité qu'il est important de connaître. Cet article donne des indications pratiques sur le traitement antibiotique des différentes infections bactériennes de la surface oculaire : conjonctivites ou kératites bactériennes, blépharites postérieures ainsi que les autres pathologies de surface (orgelet et chalazion). Il précise le spectre d'activité des familles d'antibiotiques utilisées par voie topique, avec les spécialités correspondantes.   Lire la suite

A propos d'un front qui gratte...

Monsieur X, 60 ans, est adressé en consultation un samedi matin aux urgences. Aucun antécédent particulier chez ce patient n'est relevé hormis une hypertension artérielle traitée. Il présente, depuis environ 10 jours, une éruption cutanée très importante vésiculo-croûteuse sur l'ensemble de l'hémiface supérieure gauche. Son médecin traitant a prescrit un traitement antiviral (valaciclovir 2 comprimés à 500mg, 3 fois/j pendant 7 jours) que le patient n'a pas suivi (faible compliance, incurie partielle). Monsieur X ne se plaint de rien si ce n'est que son front « n'est pas agréable au toucher» et que « ça gratte». Lire la suite

Sècheresse oculaire : Quels conseils pratiques pour nos patients ?

La prise en charge du syndrome sec repose d'abord et avant tout sur une substitution lacrymale associée, lorque cela est possible, à un traitement étiologique spécifique. Cependant, les signes et symptômes de la kératoconjonctivite sèche peuvent également être soulagés par des mesures d'hygiène de vie simples ainsi que des thérapeutiques non médicamenteuses. Lire la suite

Néovascularisation cornéenne : approches thérapeutiques

La néovascularisation cornéenne est le développement de néovaisseaux sanguins au sein du stroma cornéen superficiel ou profond, à partir du plexus vasculaire limbique. Elle est associée à une atteinte de la surface oculaire, le plus souvent d’origine infectieuse ou inflammatoire. La cornée normale est avasculaire et cette pathologie représente un véritable problème de santé publique et un défi thérapeutique : elle entraîne une opacification cornéenne et menace éventuellement le pronostic visuel, la transparence cornéen ne étant le garant d’une transmission lumineuse maximale Lire la suite

Information auteur

Email : tristan.bourcier@chru-strasbourg.fr

Etablissement : Hôpitaux universitaires et université de Strasbourg

Profession : Ophtalmologiste

Biographie :