Association entre régime occidental et DMLA

Une étude de cohorte menée aux Etats-Unis avec un suivi de 18 ans a montré un risque multiplié par trois de DMLA symptomatique chez les participants dont le régime alimentaire était occidental (viande rouge transformée, fritures, céréales raffinées, produits laitiers riches en lipides). Les auteurs ont évalué dans la cohorte ARIC (Atherosclerosis Risk in Communities) le type de régime observé par les participants, en se basant sur 66 aliments consommés entre 1987 et 1995. Ils ont identifié deux modèles alimentaires : occidental ou « prudent » (sain).

« Nous avons observé que les participants qui ne présentaient pas de DMLA ou une DMLA asymptomatique au commencement de l’étude et qui consommaient fréquemment des aliments appartenant au régime occidental avaient davantage de risque de développer une DMLA symptomatique 18 ans plus tard », indique le Pr Amy Millen, auteur senior de l’étude. « D’un point de vue de santé publique, nous pouvons conseiller aux personnes présentant une DMLA asymptomatique de limiter leur consommation d’aliments appartenant au régime occidental. » « Le traitement de la DMLA néovasculaire est invasif et onéreux, et il n’existe pas de traitement pour la DMLA sèche. Il est donc dans notre intérêt de prendre en charge cette pathologie précocément et de prévenir son développement », indique Shruti Dighe, première auteure de l’étude.

Shruti Dighe et al. Diet patterns and the incidence of age-related macular degeneration in the Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC) study. British Journal of Ophthalmology Published Online First: 06 December 2019.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous