Activité minimale réfléchie et sécurisée

La SFO et l’Académie française d’ophtalmologie ont synthétisé leurs recommandations d’exercice en cette phase d’épidémie. Il ne s’agit pas de fermer les cabinets mais de limiter au maximum les risques. Ceci signifie différer le non-urgent tout en maintenant l’urgent, espacer les rendez-vous, ne pratiquer que si des masques sont disponibles pour toute l’équipe…

Les deux instances ajoutent que « l’ophtalmologiste est à risque accru du fait de sa proximité de la bouche et du nez des patients lors de l’examen à la lampe à fente, puisqu’un des facteurs de risque validé est la tenue « à distance de moins d’un mètre pendant plus de 15 minutes ». Par ailleurs, des conjonctivites peuvent faire partie de la maladie COVID même si elles semblent rares ».