71% des ophtalmologistes utilisent le travail aidé

Une étude du SNOF montre que 71% des ophtalmologistes exerçaient en travail aidé en 2020 (et même près de 86% des ophtalmologistes de moins de 50 ans), contre 73% en 2019 et 55% en 2018. Le syndicat estime que « la filière visuelle est pionnière pour ce mode de travail novateur, qui a encore un fort potentiel de développement. »

Ce mode de travail est plus fréquent dans les cabinets de groupe, et les ophtalmologistes de secteur 2 y ont davantage recours (mais l’écart semble se réduire avec le secteur 1, avec seulement 3 points de différence en 2020, contre 21 points de différence l’année précédente). Les équipes pluridisciplinaires sont constituées principalement par les orthoptistes (48% des ophtalmologistes travaillent avec ces professionnels), puis par des infirmiers (23,5% des ophtalmologistes), des opticiens (13%), et des assistants médicaux (11%, soit une hausse de près de 10 points par rapport à 2019). Le SNOF estime que « ce modèle d’équipe pluriprofessionnelle autour de l’ophtalmologiste n’est qu’à 52% de son potentiel ». Il « demande aux pouvoirs publics de s’engager dans cinq chantiers prioritaires pour l’année à venir », dont l’identification (et l’aide) des zones sous-dotées, la création d’un protocole de coopération national aux limites claires entre ophtalmologistes et orthoptistes ou encore l’instauration d’un dispositif de règles et de sanctions professionnelles pour les opticiens-lunetiers et les orthoptistes.

Loading comments...

L'accès à la totalité de la page est protégé.

Je m'inscris

Identifiez-vous